EGLETONS - UFFENHEIM

Le site du Comité de Jumelage


 Prochain RV: les fontaines de Pâques  
    

    Actualités.-

    affiche

    Le mot de la Présidente

    Merci à ceux d’entre vous qui étaient à notre AG samedi 26 janvier, bon rétablissement à certains et merci à tous ceux qui n’ont pas pu venir mais qui lirons ces lignes : vous trouverez dans ce site, à la rubrique "Renseignements", la composition du nouveau CA, avec deux nouvelles venues : Odile et Patricia. Bienvenue à elles. Dans ce site également le programme 2019.

    2018 a été une année bien remplie, vous pourrez en relire et revoir le déroulement dans la photothèque de la rubrique « adhérents » du site.

    La rencontre mémorable du 14 juillet a été le point d’orgue de cette année !

    2019 sera, elle, une année de transition et de réflexion sur 2020 : année des 20 ans du jumelage.

    Dans le programme prévisionnel deux dates ne sont pas encore fixées : en mars celle de la soirée « oeufs, lapins et gourmandises » et celle de la journée d’information sur les élections européennes animée par La Maison de l’Europe en Limousin. Nous vous en tiendrons bien sûr informés.

    Par contre vous pouvez déjà vous pré-inscrire pour le voyage à Uffenheim du 10 au 15 juillet, à l’occasion de la Weinfest, fête du vin, autre grand moment du calendrier d’Uffenheim. Nous partagerons un bus avec un groupe de danseurs et musiciens folkloriques des communes d’Egletons, Favars et Saint-Germain-les- Vergnes, qui se produisent ensemble. Ils seront hébergés près d’Uffenheim, à Gollhofen, et donneront plusieurs représentations sur place, notamment à Nuremberg et à Uffenheim !

    Notre comité peut compter sur 15 à 20 places et demande une participation individuelle de 50 € aux frais de déplacements, l’accueil pour nous se faisant en famille.

    Une bonne occasion pour jeunes et moins jeunes de rendre visite aux amis ou de découvrir d’autres amis !

    N’attendez pas pour vous manifester, cela facilitera l’organisation générale.

    Notre ami Eric Miech a créé sur facebook un groupe comité de jumelage egletons uffenheim, réservé aux personnes que nous (ou vous) y invitons. Chacun peut alors poster tout document (photos, commentaires, infos) concernant notre jumelage et ses amis, Français et Allemands.

    Voilà pour commencer cette année, que nous souhaitons la meilleure à tous !

    Pour le comité, la présidente, Elisabeth Soubranne

    séparation

    Traité d’Aix-la-Chapelle
    La France et l’Allemagne comptent sur les collectivités territoriales

    55 ans après le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer, le Président Emmanuel MACRON et la Chancelière Angela MERKEL, se sont retrouvés à Aix-la-Chapelle (Aachen), le 22 janvier dernier, pour signer solennellement un nouveau traité de coopération et d’intégration franco-allemand.

    Réunis à Cologne au lendemain de cette signature, les co-présidents de la Commission franco-allemande des élus locaux, Andreas Wolter, Maire adjoint de Cologne et Antoine Godbert, Conseiller Municipal de Tours ont souhaité rappeler l'importance fondamentale de la relation franco-allemande pour le projet européen et souligner les avancées du Traité d'Aix la Chapelle.

    Dans les pas des fondateurs

    Ce nouveau traité vient compléter et renouveler le Traité de l’Elysée de 1963, qui a permis la réconciliation et scellé l’amitié entre la France et l’Allemagne. Fidèle à cet esprit, il vise un objectif de convergence accrue entre nos deux pays et il les prépare aux défis du XXIe siècle.

    Sous le signe de l’Europe

    La France et l’Allemagne affirment leur volonté d’approfondir leur coopération en matière de politique européenne « afin de favoriser l’unité, l’efficacité et la cohésion de l’Europe, tout en maintenant cette coopération ouverte à tous les États membres de l’Union européenne ».

    Les deux Etats rappellent par ailleurs leur attachement aux valeurs de l’Union européenne qui défendent les libertés et l’État de droit partout en Europe et le promeuvent à l’extérieur.

    Le Traité d’Aix-la-Chapelle renforcera les liens déjà étroits entre l’Allemagne et la France dans de très nombreux domaines : politique économique, politique étrangère et de sécurité, éducation, jeunesse, culture, recherche et technologie, climat et environnement, coopération entre les territoires frontaliers et entre les sociétés civiles…

    Les deux États s’engagent notamment à poursuivre « les programmes d’échanges franco-allemands, en particulier à l’intention des jeunes, dans le cadre de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse » dont chacun connaît le rôle indispensable pour l’amitié entre nos deux pays.

    Avec les collectivités territoriales

    L’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE) se félicite que, parmi les divers domaines et les différents acteurs de la relation Franco-allemande, la France et l’Allemagne reconnaissent « le rôle fondamental de la coopération décentralisée des communes, des départements, des régions, des Länder ».

    Depuis sa création, l’AFCCRE est très engagée dans la coopération franco-allemande au niveau local et régional. Elle a accompagné une grande partie des 2 100 jumelages et partenariats franco-allemands. Ces liens sont les plus nombreux et les plus solides jamais établis entre deux pays de l’Union européenne. Non seulement ils apportent une contribution majeure aux excellentes relations entre nos deux pays, mais ils font figure de modèles dans les programmes d’échanges de l’UE tels que le programme « l’Europe pour les Citoyens »

    A ce titre, notre Association salue la création d’un « Fonds citoyen commun destiné à encourager et à soutenir les initiatives de citoyens et les jumelages entre villes dans le but de rapprocher encore leurs deux peuples » et souhaite être associée à sa mise en œuvre.

    L'AFCCRE note avec un grand intérêt la consécration du rôle moteur des collectivités territoriales dans la construction d’un espace transfrontalier Franco-Allemand et elle salue également la création d’un « Comité de coopération transfrontalière » associant les collectivités territoriales et leurs instances de coopération (eurodistricts, eurorégions…).

    Convaincue que le Traité d’Aix la Chapelle est porteur d’un grand avenir franco-allemand au service de l’Europe, l’AFCCRE salue ainsi ses nombreuses avancées. Elle restera mobilisée pour que les collectivités territoriales soient encouragées et soutenues pour la contribution qu’elles apportent aux relations entre nos deux pays dans le cadre de leurs échanges.

    La prochaine rencontre de la Commission franco-allemande se tiendra le 14 juin à Sète afin notamment d'évaluer la mise en oeuvre des engagements pris dans le cadre du nouveau Traité d'Aix la Chapelle.

    Pour voir Le texte intégral du Traité d'Aix la Chapelle cliquer sur ce lien.

    séparation

    Le 14 juillet devant la mairie d'Egletons

    Un 14 juillet avec les amis d'Uffenheim

    Invité par Egletons, un groupe d’Uffenheim, dont faisait partie le maire Wolfgang Lampe, est venu partager pour la première fois le long week-end du 14 juillet avec les corréziens. Marché festif au bord du lac suivi d’un superbe feu d’artifice ont accueilli vendredi soir les hôtes, accompagnés de leur famille d’accueil. Le lendemain matin, à la mairie, dans la salle du conseil, Charles Ferré a souhaité la bienvenue à tous, notamment à la Reine de Mai qui, élue chaque année dans la commune allemande, en est l’ambassadrice locale, régionale et internationale. Après les discours d’usage et échanges de cadeaux Français et Allemands ont écouté avec intérêt une présentation illustrée des symboles de la République Française, au nombre de cinq : le drapeau, la devise, le coq, Marianne et la Marseillaise. Après le déjeuner offert par la commune et le comité de jumelage, les volontaires ont fait une balade en voiture – rétro avec le club local « rétropassion » jusqu’à Montaignac où les pompiers fêtaient les 70 ans de leur centre. Son chef a volontiers fait le guide pour les présents. Une soirée « fête de la bière », ouverte à tous, a terminé cette chaude journée. Dimanche matin, avant le traditionnel tour au marché, le groupe a pu suivre les explications de Dominique Agnoux , président d’Egletons Photo Nature. Ce premier festival international de photographie animalière et de nature se caractérise par ses grands formats qui ornent les remparts et le centre d’Egletons. Après le déjeuner en commun pris sous les tilleuls du square d’Uffenheim, il restait un peu de temps libre avant de se retrouver pour regarder ensemble la finale de football; l’enthousiasme des Allemands égalant celle des Français, la dernière journée se termina joyeusement.

    BQ10002


    Séparation

    

    La presse à UFFENHEIM.-

    PANORAMA : sélection d’événements relevés dans la Revue municipale d’Uffenheim de mars 2019:

    KARNEVAL / FASCHING : A Uffenheim les enfants ont pu « faire carnaval » dans la salle des fêtes : costumes, acrobaties, danse …comme leurs ainés !

    Joyeuse tradition qui s’est bien perdue chez nous !

    Le carnaval en Allemagne est la période pendant laquelle une majorité d’Allemands ne vit, ne pense et ne travaille plus normalement et a plutôt tendance à oublier toutes les choses désagréables. Petits et grands se déguisent et se rendent aux défilés ou aux bals costumés organisés dans des grandes villes comme Cologne, Düsseldorf, Mayence ou encore Fribourg ou Munich. Cette période de l’année est tellement importante et appréciée, qu’on l’appelle également la cinquième saison (die fünfte Jahreszeit). Il faut cependant préciser que la tradition du carnaval reste localisée dans la moitié sud de l’Allemagne car le nord, majoritairement protestant, connaît peu les grandes parades à cette occasion. Dans les écoles et les maternelles, les enfants du nord se déguisent néanmoins et font la fête comme leurs compatriotes méridionaux. Il existe trois grands centres de la tradition carnavalesque: - le carnaval rhénan “Karneval” (Cologne, Düsseldorf, Mayence) - le carnaval de Bavière, “Fasching” (Munich) - le carnaval alémannique, “Fastnacht” ou “Fastnet” (Baden Württemberg et Forêt Noire)

    1) Le carnaval rhénan : Karneval Il s’étale sur une période de trois mois environ : la tradition veut qu’il débute le 11 Novembre à 11h11 et qu’il s’achève le mercredi des Cendres ( Aschermittwoch). Mais pourquoi le carnaval rhénan débute-t-il le 11 novembre à 11h11 ? Plusieurs théories sur l’origine de cette date existent et co-habitent. En voici une : le chiffre 11 est considéré depuis le Moyen-Âge comme le chiffre le plus fou et on l’appelle die « närrische Zahl ». Pourquoi ? Parce qu’il est situé entre le 10 des Dix Commandements et le nombre des Apôtres qui étaient 12 ! Le comité du Carnaval est donc composé de 11 « fous « (Elferrat).

    2) Le carnaval dans le sud : le Fasching Il commence le 7 janvier, au lendemain de la fête des Rois. C’est celui qui respecte le plus l’aspect religieux en commençant le lendemain de l’Epiphanie et en se terminant avec le Carême. L’intérêt premier consistait donc au Moyen-Âge à bien se défouler et à bien manger avant de commencer le jeûne de 40 jours jusqu’à Pâques. Les excès étaient permis et l’Eglise fermait volontairement les yeux sur les débordements pas toujours très catholiques…

    3) Le carnaval alémanique: Fastnet ou Fastnacht : Dans ces régions, le carnaval a conservé tout le caractère païen et mystérieux du carnaval. La tradition veut que les habitants des villages se travestissent : sorcières, démons, et autres affreux personnages peuplent les rues. Pendant la préparation du carnaval, ils fabriquent des masques en bois, sculptés et peints à la main. Chaque costume a sa signification propre.

    Les six jours fous de la semaine du carnaval : Pendant cette période festive, il est permis de rire, de bien manger, de se déguiser et de danser avant la période austère du Carême. La véritable fête commence le jeudi avant le mercredi des cendres pour battre son plein le lundi ou le mardi, selon les régions. Chaque jour porte un nom spécifique. jeudi : schmutziger / schmotziger Donnerstag (Schmotz = Fett – gras), fetter Donnerstag (jeudi gras), unsinniger Donnerstag (jeudi fou). C’est le jour du Weiberfastnacht / Weiberfasching (carnarval des femmes). Ce sont elles qui donnent le ton : elles se déguisent et prennent symboliquement le pouvoir. Elles sont armées de ciseaux afin de couper la cravate des hommes qui s’aventurent dans leur cortège. vendredi : Rußfreitag (Ruß = la suie) samedi : Schmalzsamstag (Schmalz = la graisse) ou Nelkensamstag (Nelke = œillet ) ; tradtionnellement le jour où l’on fabrique les Faschingskrapfen (beignets de carnaval). dimanche : Herrenfastnacht, Priesterfastnacht, Pfaffenfastnacht (carnaval des maîtres ou des curés) ou encore Tulpensonntag (Tulpe = tulipe) ; jour où l’on mange les beignets fabriqués la veille. lundi : Rosenmontag. Le dernier lundi avant le Mardi Gras est le jour du défilé de chars (Rosenmontagszug). Il s’agit d’une grande parade bouffonne sous une pluie de bonbons et de fleurs ! La foule est déchaînée et la fête dure jusqu’au lever du jour. Les manifestations sont constituées de chars, de poupées géantes, de groupes de clowns, de fanfares. Lorsque le cortège passe devant les badauds spectateurs, les gens jettent sur les chars et le cortège des bonbons et des chocolats. Les plus grands cortèges de chars ont lieu à Cologne, Düsseldorf et Mayence.

    image 1 image 2

    image 3 image 4

    Une autre tradition qui n’est pas sans lien avec la fête : l’apprentissage des danses dites « de salon » :

    Au gymnase de la Bomhard-Schule les élèves volontaires (de 12 ans et un peu plus) ont pu suivre une dizaine d’heures de cours pour apprendre à danser la valse, le disco, le rock etc. A la fin de l’apprentissage les parents ont pu apprécier leur style lors d’un bal en tenue de soirée ! Il y a même eu un concours pour récompenser les meilleurs danseurs.

    Ceci explique que l’on voit en Allemagne des plaques, des annonces pour des « Tanzschulen » écoles de danse très différentes de celles que nous connaissons !

    PANORAMA : sélection d’événements relevés dans la Revue municipale d’Uffenheim de janvier 2019:

    VOEUX : comme chez nous et en présence d’élus régionaux, le maire Wolfgang Lampe a présenté les voeux de son équipe à sa commune ainsi qu’à ses communes jumelles. Il a aussi bien sûr parlé des prochains travaux, principalement la rénovation de certaines rues et de la piscine couverte. Il a également remis des médailles de la ville (or, argent, bronze) à plusieurs concitoyens, dont une d’argent à notre ami Herbert Preininger pour ses exploits au tir à l’arc : 3e de Bavière et 11e national dans sa catégorie d’âge. Nous l’en félicitons bien amicalement !

    INITIATIVE CITOYENNE : à la demande de l’Etat de Bavière les communes ont donné la parole aux citoyens pour réclamer de nouvelles lois visant la réduction des pesticides, l’extension des constructions qui déséquilibrent le relief. Cette initiative a été signée en moyenne par 18% des citoyens bavarois, elle est bien sûr contestée par les exploitants agricoles, comme dans la région d’Uffenheim.

    E-CAR-SHARING : en coopération avec l’entreprise Mikar (auto-lib) un minibus électrique de 7 places a été mis en libre-service gratuit à Uffenheim.

    AIDE ENTRE VOISINS : une initiative en cours de réalisation à Uffenheim : pour cela il faut un porteur de la structure, un équipement logistique( local, téléphone …) une équipe coordinatrice.

    PANORAMA : sélection d’événements relevés dans la Revue municipale d’Uffenheim de mi-novembre à mi-décembre:

    Le 11 novembre les enfants ont fêté la Saint-Martin en espérant que le « père fouettard » passera son chemin!

    Le 18 novembre était cette année le jour du « Volkstrauertag », jour du deuil national pour les victimes de toutes les guerres: soldats mais aussi les disparus, les veuves, les orphelins, les civils tués. A Uffenheim le maire M. Lampe a rappelé le rôle primordial de l’Union pour continuer à préserver la paix en Europe.

    Se garer dans le centre ou près du centre est aussi possible à Uffenheim: pour faciliter la recherche de parking la commune a installé 6 panneaux où, sur un plan, sont situés les zones de stationnement ainsi que le temps nécessaire pour aller ensuite à pied vers les services publics ou privés (mairie, écoles, musée etc).

    Intégration chez les pompiers aussi: 5 d’entre eux viennent d’ailleurs: un de Hongrie, un de Lettonie, deux du Kazakhstan et un de Syrie.

    Tarifs de l’électricité: comme chez nous ils augmentent un peu mais la comparaison s’arrête là: en Allemagne le consommateur a un large choix de fournisseurs d’énergie, nationales ou régionales (éoliennes) ainsi qu’un large choix de tarifs (jour/nuit etc) avec des prix variant avec la « fidélité ».

    Fin novembre la longue nuit des commerçants et artisans a connu son succès habituel. De 18 à 22h le centre était animé par de nombreux artisans montrant leur travail. Les magasins et surtout l’ouverture du bureau de poste de Noël (dans la cour de nos amis M. & Mme Barz) ont ravi petits et grands!

    Résultats des élections du Bezirk à Uffenheim: comme dans l’état de Bavière c’est la CSU qui est arrivée en tête, suivi du SPD et des « Freie Wähler » (sans parti).

    Le 43ème marché de Noël a toujours lieu le 2ème week-end de décembre, cette année les 9 et 10, avec la pluie comme chez nous!

    Le concert de l’Avent (musique et chants baroques) a eu lieu le 16 décembre.

    C’est donc le 20 janvier que notre ami Herbert Preininger disputera les finales du championnat bavarois de tir à l’arc: nous lui souhaitons « bonne chance ».

    Le journal municipal annonce régulièrement les anniversaires des habitants de la commune (ceux qui le souhaitent) à partir de l’âge de 70 ans.


    BQ10105


    Séparation